Tsinandali et le domaine princier

Écrit par Sébastien

Tsinandali (En géorgien : წინანდალი) est une appellation d’origine protégée (AOP) de la région viticole de Kakhétie, en Géorgie. L’AOP Tsinandali est liée à la famille princière Chavchavadze. Le poète Aleksandre Chavchavadze a été le premier à rendre le vin géorgien célèbre au XIXe siècle. En 1835, il a contracté un prêt d’un million de roubles pour vingt ans afin de développer la région. Il construisit une cave souterraine remplie de qvevris et fit construire une usine pour la fabrication de tonneaux. Aujourd’hui, sa somptueuse demeure au cœur des vignobles est la perle des bâtisses de Kakhétie.

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Histoire du domaine de Tsinandali

Tsinandali avec la maison historique d’Alexandre Chavchavadze, est l’un des sites culturels les plus importants de Géorgie.

La maison-musée

Le palais de Tsinandali appartenait à Garsevan Chavchavadze, ambassadeur de Géorgie en Russie à l’époque du roi Eréklé II. Il a été hérité par son fils unique, Alexandre Chavchavadze, fondateur du romantisme géorgien, poète et personnalité publique.

Tsinandali estate

La maison des Chavchavadzé à Tsinandali a été construite en 1886. A l’intérieur on y retrouve un tas d’objets personnels des membres de la famille comme diverses publications du XIXe siècle, des manuscrits du XVIIIe siècle, des photos, des peintures et des motifs lithographiques, des meubles géorgiens, russes et français et divers articles ménagers des XVIIIe et XIXe siècles.

La jardin du domaine

Autour de la maison, le jardin décoratif de Tsinandali s’étend sur 18 hectares. Alexandre Chavchavadze a fait appel à des architectes paysagistes européens pour le construire. Il est unique en son genre, avec ses variétés exotiques et son aménagement. Vous y trouverez également des plantes exotiques de Chine, d’Amérique, du Japon, de la mer Méditerranée et d’autres pays. Dans le jardin de Tsinandali, vous verrez la vallée de l’amour. Selon la légende, si un couple peut marcher dans cette allée les yeux fermés, leur amour perdurera.

La cave à vin de Tsinandali

La cave à vin de Tsinandali est située au niveau de l’hôtel Radisson. Il s’agit de l’une des premières caves de Géorgie, construite en 1835. C’est à cette époque que le vin géorgien a été mis en bouteille pour la première fois. Alexandre Chavchavadze est la première personne dans l’histoire de la Géorgie à avoir mis en bouteille du vin géorgien fabriqué dans le style européen. Dans la cave de Tsinandali sont conservées 16 500 bouteilles de vin mises en bouteille dans différents pays.

blank

Localisation et taille de l’AOP Tsinandali

La micro-zone Tsinandali est située dans la municipalité de Telavi, sur la rive droite de la rivière Alazani aux coordonnées – 41°54′ de longitude nord et 45°35′ de latitude est. L’appellation d’origine protégée couvre les forêts qui se poursuivent sur les pentes nord-est de la chaîne de Tsiv-Gombori d’un côté, et les zones proches des montagnes et de la gorge d’Alazani de l’autre côté. Elle est bordée par Chumatkhevi au nord-ouest et par Akuriskhevi au sud-ouest.

Tsinandali comprend les villages : Akura, Vanta, Busheti, Kvemo Khodasheni, Tsinandali Kisiskhevi, Kondoli, Nasamkhrali, Shalauri, Kurdghelauri, Vardisubani, Ruispiri, Karajala, Gulgula et Ikalto.

Tsinandali

Terroir de la micro-zone de Tsinandali

Histoire d’une appellation mythique

Au début du XIXe siècle, dans les domaines des princes de Kakhétie, la viticulture et la vinification étaient importantes. Aleksandre Chavchavadze, qui avait une place particulière parmi les nobles, a emprunté un million de roubles à la banque en 1835 pour améliorer les domaines. Une grande cave à vin avec un laboratoire pour la vinification a été construite dans le village de Tsinandali. Aleksandre Chavchavadze a également construit des usines de distillation à vapeur pour le marc géorgien traditionnel qu’on appelle chacha.

tsinandali
Mieux décrit comme le « Tsinandali de Tsinandali », créé par le Prince Alexandre Chavchavadze dans la première moitié du XIXe siècle. Le premier vin blanc de style classique de Géorgie, combinant la nature épicée et florale du Rkatsiteli avec des notes de fruits du Mtsvane. Mtsvane

C’est la première tentative de passer du régime féodal au capitalisme, ce qui a permis d’améliorer la qualité du vin. Les vins d’Aleksandre Chavchavadze étaient bien connus en Russie et appréciés en Europe également.

À partir des années 1880, le département des domaines princiers de l’Empire russe a acheté de manière intensive des domaines géorgiens accumulant environ 2000 hectares de terres dans le village de Tsinandali. Cela s’est fait au détriment des nobles géorgiens tels que les familles Chavchavadze, Andronikashvili, Zurabashvili, Bakhutov, Rotinyants, Aznaurov, etc. C’est le début de la production de masse.

On construit alors une cave-usine à deux étages d’une capacité de 150000 seaux avec en plus un atelier de fabrication de tonneaux, à Tsinandali. En 1887, on installa de nouveaux équipements tel qu’un pressoir à raisin, une pompe à vin, de nouvelles cuves et des tonneaux. En outre, les domaines princiers étaient dotés de professionnels formés en Europe – Gogol-Janowski, Speshnev, Massono, Staroselskiy, Heine, Markovich, Ovcharenko, Tushmalishvili, Jorjadze, Dickinson et autres.

Dès 1880, on y produisait déjà des vins de très haute qualité – « Rkatsiteli Tsinandali N13 », « Mtsvane Tsinandali №14 », « Saperavi Tsinandali №16 » ont obtenu les meilleures notes à l’Exposition internationale de Chicago, en 1892.

En 1897, une école fut ouverte pour que les enfants apprennent la viticulture, la vinification et le jardinage.

Le vin Tsinandali est produit depuis 1886. Il est considéré comme un fleuron du vin géorgien. Il a participé à de nombreux concours et expositions et a remporté de très nombreuses médailles.

Le climat

Le climat de la micro-zone de Tsinandali est modérément humide, avec un été chaud et un hiver doux. L’ensoleillement annuel est de plus de 2300 heures. En outre, la température moyenne annuelle de l’air est assez élevée avec +12,4 °C avec un minimum à -10°C et un maximum à +35 °C.

guide vin géorgien

La somme annuelle des précipitations atmosphériques est de 845 mm dont 644 mm pendant la période de végétation. L’ouverture des bourgeons de la vigne commence à la mi-avril, et la maturité du raisin commence dans la deuxième moitié d’août. On retrouve une humidité relative de l’air à environ 70 %.

Les jours de grêle sont fréquents avec une moyenne de 2,3 par an.

Enfin, les vents dominants soufflent d’ouest (33%) et d’est (23%) avec une vitesse moyenne de 1,7 m/s.

Le sol

En juin 2005, les spécialistes des sols de l’Institut de recherche sur la viticulture ont effectué des travaux dans la micro-zone pour comprendre la formation et le contenu des sols.

Sur la base des recherches existantes, on distingue de nombreuses variétés de sols :

Les sols bruns présentés dans la partie supérieure de la micro-zone sont caractérisés par un profil de 70 à 100 cm d’épaisseur avec une couche d’humus active de 30 à 50 cm. Les sols alluviaux, alluviaux-proluviaux et deluviaux-proluviaux sont caractérisés par un profil plus profond de 100 à 150 cm et une couche d’humus active de 40 à 50 cm

Le contenu mécanique des sols est caractérisé principalement par une composition limoneuse légèrement argileuse. L’humus, l’azote hydrolysé, le phosphore soluble et la teneur en potassium d’échange est faible. La réaction de la zone du sol (pH) est moyennement alcaline.

Couleur et arômes du Tsinandali

Le vin Tsinandali est un blanc sec en méthode européenne préparé à partir des raisins Rkatsiteli, dont la vendange a lieu dans la micro-zone. Il est permis d’utiliser environ 15 % de Mtsvane, dont la récolte a lieu dans la même micro-zone.

Les vins de cette AOP sont généralement de couleur paille pâle avec un agréable arôme de fruits blancs et d’agrumes comme la pêche et l’abricot.

Les propriétés chimiques du vin Tsinandali doivent correspondre aux éléments suivants :

  • Teneur volumétrique en alcool de minimum 11 %
  • Concentration en sucre de maximum 4 gr/l
  • Acidité titrée de minimum 5 gr/l

À boire frais entre 6 et 8 °C.

Ce vin n’est pas rare et vous pouvez le trouver facilement chez n’importe quel bon caviste à Tbilissi.

Avez-vous déjà goûté les vins géorgiens et notamment cette AOP ? Partagez vos impressions dans les commentaires ci-dessous.

5/5 - (1 vote)

Pour continuer la lecture

Visitez la Géorgie

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici