Ori Marani | Bastien Warskotte

Écrit par Sébastien

GéorgieKartliOri Marani | Bastien Warskotte

Originaire d’une famille de vignerons en Champagne, Bastien Warskotte n’avait jamais envisagé de produire des vins vieillis en qvevri, jusqu’à ce qu’il tombe amoureux de Nino Gvantseladze. Ensemble, ils ont créé Ori Marani en 2017. Ils se concentrent uniquement sur une petite gamme de vins mousseux de méthode traditionnelle, en plus de quelques vins tranquilles de toutes les couleurs.

RégionKartlie
Taille du vignoble1.2 hectares + achat
Production annuelle15 000 bouteilles
ContactPage Facebook

Temps de lecture estimé : 12 minutes

La philosophie de Ori Marani

La philosophie d’Ori Marani est de réunir les sensibilités viticoles géorgiennes et occidentales dans une approche authentique.

Ori Marani signifie en géorgien : « 2 caves ». Un clin d’œil aux 2 pays que sont la France et la Géorgie mais aussi aux 2 influences viticoles. En effet, tous les vins sont élevés en Qvevri et en vieux fûts de chêne français, ce qui donne une identité singulière à chaque cuvée.

Bastien aime laisser ses vins mûrir par eux-mêmes et il n’est là que pour les guider dans leur fermentation et leur élevage.

Les raisins sont récoltés à la main et fermentent sur leurs levures indigènes, préservant ainsi l’identité du terroir. Selon les vins, la fermentation a lieu soit en Qvevri, soit en vieux fûts de chêne, parfois les deux. Une quantité minimale de soufre est utilisée avant la fermentation et lors de la mise en bouteille.

Tous les vins sont élevés sur leurs lies, ce qui permet un environnement réducteur et une extraction autolytique de la texture et des arômes. Les vins ne sont pas filtrés, ne font pas l’objet d’un collage, ni de stérilisation afin de les garder aussi purs que possible.

Ori marani

Bastien Warskotte

Originaire de Champagne, Bastien a grandi dans une famille de vignerons. Passionné par les vins, il a obtenu son diplôme à l’université de Bourgogne et a ensuite travaillé en France et dans le monde entier pour acquérir de l’expérience et des connaissances dans des domaines viticoles situés à Bordeaux, en Provence, en Australie, en Afrique du Sud ou au Canada.

En 2016, Bastien a enfin pu réaliser ses rêves professionnels et personnels en créant avec sa femme Ori Marani leur propre domaine viticole.

Nino Gvantseladze

Mariée à Bastien, Nino est à l’origine de la création et de l’implantation d’Ori Marani en Géorgie. Elle en est la directrice générale et s’occupe de toutes les tâches administratives. Elle est titulaire d’une licence en administration et gestion des affaires de l’Université internationale de la mer Noire en Géorgie et d’un master en gestion stratégique de l’Université Comenius de Bratislava, en Slovaquie. Elle parle couramment le géorgien, le russe, l’anglais et l’espagnol et apprend actuellement le français.

Dernière arrivée dans l’équipe, un berger allemand appelée « Aya » possède de nombreuses compétences. Elle est chargée d’accueillir les clients avec bonheur à la cave.

Interview de Bastien par Honest Wines

Le vignoble de Ori Marani

Comme la cave est très récente, Bastien n’a pas encore de vignobles productifs. Ses raisins proviennent de familles de petits producteurs qui accordent beaucoup d’attention aux détails.

Même sans certification, la priorité est donnée à une pratique et une approche biologiques dans la gestion du vignoble.

Les raisins de Ori Marani proviennent de 2 régions :

  • Des villages de Lamiskana et d’Okami en Kartlie intérieure. Lamiskana est niché dans une petite vallée où les raisins mûrissent lentement et conservent beaucoup de fraîcheur. Le sol est composé de calcaire et d’argile.
  • Des villages de Bakurtsikhe et de Kashmi en Kakhétie
  • et du village de Rupoti, près de Terjola en Imérétie, où le sol calcaire donne beaucoup de richesse à nos vins.

Les vins effervescents de Ori Marani

Tous les raisins utilisés pour les vins effervescents proviennent des régions d’Imérétie, de Karltie et, depuis la récolte 2021, de Lechkhumi. En effet, ces 3 régions permettent aux raisins de mûrir lentement dans des conditions climatiques fraîches permettant aux raisins de gagner en richesse sans perdre en fraîcheur.

Le sol de Kartlie intérieure, composé de calcaire, donne à aux vins de la minéralité et l’argile imérienne leur confère puissance et richesse.

Ces vins mousseux sont élaborés selon la méthode traditionnelle utilisée en Champagne. Cependant, tous ces vins sont fermentés sur leurs levures indigènes sans aucune intervention qui pourrait compromettre l’authenticité des vins.

Les vins sont fermentés et vieillis sur lies en Qvevri ou en vieux fûts de chêne français provenant de Champagne Egly-Ouriet et de Bourgogne Domaine Prieuré Roch, Domaine Hubert Lamy, Domaine de Villaine entre autres …

Ci-dessous je vous propose la description 3 vins effervescents. Bastien fait aussi plusieurs Pétillants naturels qui se boivent comme de l’eau.

blank

Nino | Extra-Brut

Nino est un vin mousseux non millésimé. Alors qu’un vin millésimé met en valeur les différences entre les millésimes, un vin non millésimé recrée chaque année le même style et le même profil. Pour ce faire, une « réserve perpétuelle » a été créé dans la cave de Ori Marani. Ce vin de réserve est conservé à Qvevri, ce qui lui confère une identité géorgienne singulière. Le mélange change chaque année afin de s’adapter au profil stylistique de Nino. Cependant, Tsitka, Tsolikouri, Chinuri et Goruli Mstvane et un maximum de 10% de vin de réserve feront partie de l’assemblage final.

Tirage : Septembre 2022
Assemblage : Tsistka, Tsolikouri, Chinuri et Goruli Mstvane
Terroirs : Rupoti (Imereti), Tsiliamieri (Lechkhumi) et Lamiskana (Kartli) | Viticulture biologique
Vinification : 90% de vieux fûts de chêne français / 10% de Qvevri
Levures sauvages, pas de collage, pas de filtration.
15 mois sur lies minimum | Extra-Brut 2g/L

Laora | Extra Brut

Comme le Nino, le Laora est un vin mousseux non millésimé de méthode traditionnelle. Laora est un rose pâle épicé, terreux et fruité. La couleur du vin provient d’une courte macération de Chkhaveri. Le mélange change chaque année afin d’obtenir le profil stylistique spécifique du Laora. Un maximum de 10 % de vin de réserve peut être utilisé dans le mélange final.

Tirage : septembre 2022
Assemblage : Goruli Mstvane, Tsitska, Tsolikouri, Chkhaveri et Aladasturi
Terroirs : Lamiskana (Kartli), Rupoti (Imereti) Vartsikhe (Imereti) Chokataouri (Guria) | Viticulture biologique
Vinification : 90% de vieux fûts de chêne français / 10% de Qvevri
Levures sauvages, pas de collage, pas de filtration.
15 mois sur lies minimum | Extra Brut 2g/L

Giulia 2017

Giulia est un vin effervescent millésimé, l’objectif de cette cuvée est de mettre en valeur une année spécifique. 2017 a été un millésime relativement frais à Karltie et en Imérétie, ce qui a permis aux raisins de mûrir lentement. Le résultat a été une récolte à la mi-octobre avec une grande maturité et une belle acidité. Cette cuvée est élaborée uniquement à partir des meilleurs jus fermentés à la fois en fûts de chêne et en Qvevri. Giulia reste pendant une période minimum de 42 mois sur les lies afin d’obtenir richesse, complexité et style.

Tirage : Mai 2018
Mélange : Chinuri, Tsitska et Goruli Mstvane
Terroirs : Lamiskana (Kartli) et Terjola (Imereti) | Viticulture biologique
Vinification : 70% de vieux fûts de chêne français / 30% de Qvevri
Levures sauvages, pas de collage, pas de filtration.
Dégorgement : Décembre 2022
55 mois sur lies | Brut Nature

Les vins tranquilles de Ori Marani

Le terroir et le sens du lieu sont les dénominateurs communs les plus essentiels des vins. Ori Marani combine les sensibilités viticoles géorgiennes et occidentales afin d’exprimer le meilleur du terroir géorgien. Chaque vin est fermenté et vieilli en Qvevri et en vieux fûts de chêne français avec sa levure indigène, sans aucun additif, à l’exception d’une petite quantité de soufre.

Le Qvevri préserve la pureté du fruit, permet une circulation des lies et maintient une température fraîche pendant la fermentation. Les vieux fûts de chêne augmentent la texture sans ajouter d’arômes et apportent de la complexité au vin en cours de vieillissement.

Tous les vins tranquilles de Ori Marani ne sont pas filtrés, ne font pas l’objet d’un collage, ni de stérilisation afin de les garder aussi purs et vivants que possible. Bien qu’un dépôt naturel puisse se produire avec le temps, ces sédiments peuvent être facilement éliminés en décantant les vins avant qu’ils ne soient versés.

Je vous propose ici la description de 4 vins tranquilles. Chaque année, Bastien propose en plus des cuvées spéciales avec de faibles tirages (moins de 500 bouteilles).

Nita | Khashmi Saperavi 2022 | 3150 bouteilles

Issu à 100 % de raisins Saperavi, ce vin utilise la macération semi-carbonique, s’inspirant de la tradition du Beaujolais avec une touche géorgienne. Récoltés dans un vignoble cultivé biologiquement à 700 mètres d’altitude, les raisins ont fait l’objet d’un tri méticuleux avant d’être placés en grappes entières dans des qvevris géorgiens traditionnels, avec un ajout de jus pressé. La fermentation et la macération ont duré environ 14 jours en utilisant des levures indigènes. Le vin a ensuite été élevé en vieux fûts de chêne français et en qvevri pendant 6 mois supplémentaires.

Le nez est rempli d’arômes séduisants de cerises noires, de fraises des bois, de vanille et d’un soupçon d’eucalyptus. En bouche, ce vin mi-corsé offre une expérience fraîche et délicate, avec des saveurs de framboise et de réglisse, soutenues par des tanins souples. La finale est rafraîchissante et séveuse. Probablement l’un des meilleurs saperavi que j’ai pu boire en Géorgie.

Exile on Caucasus | Rkatsiteli 2022 | 2500 bouteilles

Le 2022 Exile on Caucasus de Ori Marani est élaboré à partir de 100 % de raisins Rkatsiteli provenant des vignobles Uroebi et Tsarapi. Récoltés à la mi-septembre, 70 % des raisins ont subi une macération pelliculaire de 14 jours en qvevri, le reste ayant été pressé directement. Le vin a ensuite été élevé en qvevri et dans de vieux fûts français de 350 litres, avant d’être mis en bouteille sans collage ni filtrage, avec un minimum de soufre.

Ce vin ambré présente des arômes de réglisse, de pêche jaune, de noisette, d’abricot sec et de feuilles de thé. La bouche est riche et fraîche, avec des saveurs d’abricot sec, d’amande et de miel, et une finale longue et vive.

J’ai pu goûter le millésime 2019 (1300 bouteilles) que j’ai trouvé extraordinaire avec des notes fumées très intéressantes.

Revoir au printemps | Assemblage de Tsitska, Chkhaveri et Aladasturi 2022 | 900 bouteilles

Clin d’œil aux beaux jours qui viennent après l’hiver, Revoir un printemps est un rosé sec composé à 50 % de Tsitska de Terjola, à 20 % de Chkhaveri de Guria, à 30 % d’Aladasturi de Vartsikhe. La Tsitska a été récoltée le 1er octobre et a été pressée directement. La fermentation a eu lieu en Qvevri et en vieux chêne français. L’Aladasturi a été récolté le 14 octobre et a été pressé directement, la fermentation a eu lieu en barriques. Le Chkhaveri a été récolté le 22 novembre et a fermenté sur les peaux pendant 12 jours en Qvevri puis a été soutiré dans un vieux tonneau. Le mélange final a été vieilli à la fois en Qvevri et en vieux tonneaux de chêne. Le vin a été mis en bouteille sans collage avec une quantité minimale de So2. Le Qvevri a fait l’objet d’une filtration grossière.

Dans le verre, la couleur est rose vif. Le nez est exotique avec des notes de melon et de fruit de la passion avec des nuances d’épices et de pierre à fusil. La bouche est riche, fraîche et complexe. Le pamplemousse, la grenade et le poivre blanc sont suivis d’une finale croquante et d’une bonne longueur.

Mariam | Assemblage de Goruli Mtsvane et de Chinuri 2022 | 950 bouteilles

Presse directe de 50% de Goruli Mstvane et 50% de Chinuri provenant d’Igoeti et de Lamiskana. Les vendanges ont eu lieu le 21 septembre pour le Goruli et le 3 octobre pour le Chinuri. Le vin a fermenté et a vieilli 50 % en fûts de chêne et 50 % en Qvevri pendant 6 mois. Mis en bouteille sans collage avec une quantité minimale de SO².

Dans le verre, une couleur jaune profond avec des reflets ambrés. Le nez est très expressif et explosif, poires, pêches blanches avec des nuances de cannelle. La bouche est texturée et rafraîchissante, tarte au citron avec des abricots frais soutenus par des notes de miel d’acacia. La finale est longue et brillante et met en valeur la sapidité et l’âme du vin.

Ori marani

Avez-vous dégusté les vins de ce producteur ? Partagez vos impressions dans les commentaires ci-dessous

5/5 - (1 vote)

Pour continuer la lecture

Visitez la Géorgie

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici