Ozurgeti & au déla vers Bakhmaro

Écrit par Sébastien

DestinationsGéorgieOzurgeti & au déla vers Bakhmaro

Ozurgeti est la capitale de la Gourie anciennement appelée Makharadze. Elle fait la jonction entre les plages de la mer noire et les stations de ski des montagnes. Ozurgeti est aussi au milieu de la route du thé géorgien. À l’époque soviétique, la Géorgie était le plus grand producteur de thé de l’URSS et la majorité des exploitations étaient situées dans la région chaude et humide de Gourie. En parcourant la région, vous verrez des indices de cette histoire dans les squelettes rouillés des usines de thé fermées, les vestiges de beaux arrêts de bus et les nombreuses mosaïques de style soviétique. Cette région est aussi connue pour ses plantations de noisettes.

Temps de lecture estimé : 18 minutes

Quelques mots du Ozurgeti

Les traces de vie humaine dans cette région remontent à l’Antiquité. Des établissements et des ateliers de l’âge du bronze ont été découverts à Vakijvari et à Shemokmedi. Ozurgeti est mentionné pour la première fois au XVIe siècle dans les sources historiques. C’était une région culturellement et économiquement développée au Moyen Âge, comme en témoignent les nombreux temples et forteresses situés dans la municipalité. Ozurgeti était une importante ville commerciale à la fin de la période féodale et la résidence des princes de Gourie. C’est ici que l’on a trouvé le trésor de 270 pièces de monnaie en argent, connues sous le nom de « trésors d’Ozurgeti ». Ozurgeti est décrit par des missionnaires italiens, Don Cristoforo de Castell, Antonio Jardina et Clemento Galliano entre 1628 et 1640.

En 1934, elle est nommée Makharadze en l’honneur du révolutionnaire Filipp Makharadze. Depuis 2006, elle a le statut de municipalité et compte aujourd’hui un théâtre, 3 musées, des bibliothèques et d’autres institutions culturelles et éducatives. L’agriculture est développée dans la municipalité. On y trouve des citrons, des noix, du maïs et du thé. L’industrie alimentaire joue un rôle important avec de nombreuses petites entreprises.

L’infrastructure touristique se développe également, en particulier sur la côte de la mer Noire. Gomismta et Bakhmaro sont également des destinations touristiques importantes et populaires. Les monuments culturels et historiques de la région, tels que les églises de Shemokmedi, Jumati, Achi et Likhauri, la forteresse de Likhauri, la forteresse d’Askani, la colonie de Vashnari, etc. retiennent l’attention et attirent de nombreux amateurs de voyage.

Plan d’Ozurgeti

Zoomez avec la souris ou avec vos deux doigts pour voir tous les points d’intérêt en Gourie.

Quoi faire / voir à Ozurgeti ?

‘Ozurgeti se distingue par sa belle nature et ses monuments culturels intéressants. Les forêts, les montagnes et les vues étonnantes sont parfaites pour les amoureux de la nature. Gomismta est très populaire et crée une expérience inoubliable avec une mer de nuages sans fin, des épicéas et un environnement magnifique. L’un des endroits les plus remarquables est le lac Chinchao, entouré de prairies alpines et offrant des vues magnifiques. Ozurgeti compte également de nombreux monuments culturels et historiques importants. Il convient de noter le monastère de Shemokmedi, qui se compose de deux temples et qui est remarquable par ses revêtements, ses peintures et ses décors colorés, l’église de l’Archange de Likhauri avec ses belles et délicates sculptures, l’église d’Achi, l’église de Jumati, la forteresse d’Askani, la forteresse de Likhauri, l’ancienne ville forteresse historique de Shukhuti et bien d’autres choses encore. Trois musées fonctionnent dans la région : Le musée historique d’Ozurgeti, le musée-réserve archéologique d’Ekvtime Takaishvili et le musée ethnographique de Dvabzu.

Explorer les plantations de thé + dégustation

Les plantations de thé, petites et grandes, sont réparties sur l’ensemble du territoire de Gourie, mais la concentration est particulièrement élevée à Anaseuli, sur le versant sud-ouest d’Ozurgeti. Vous pouvez y voir l’ancienne fabrique en ruine, vous promenez dans les champs et déguster un bon thé à la nouvelle usine. Une autre expérience intéressantes est de faire une halte dans une guest-house productrice de thé.

Retrouvez toutes les informations dans mon article sur la route du thé géorgien ici.

plantation thé géorgie

Jeter un oeil au théâtre dramatique d’Ozurgeti

La troupe de théâtre se produit dans différents lieux depuis 1868, mais elle s’est installée dans cet ancien bâtiment de style grec, l’un des plus grands pour l’art en Géorgie après la Philharmonie de Tbilissi, pour y donner des représentations en 1962. La rénovation a modernisé la structure de ce bâtiment de cinq étages avec une salle de 750 places sur deux niveaux, décorée d’ornements géorgiens. Un parterre semi-circulaire rejoint la grande scène. La peinture au plafond est d’Apollon Kutateladze, le plus grand peintre de batailles géorgien.

Le théâtre porte le nom du célèbre acteur géorgien Alexandre Tsutsunava (1881-1955), metteur en scène de la première représentation du théâtre et fondateur de l’opéra et du cinéma géorgiens.

Goûter au fameux vin rosé de Gourie

Bien avant que les champs de thé de Gourie ne soient plantés, cette partie de la Géorgie était connue pour son vin. En raison du climat chaud et humide, les viticulteurs utilisent une technique spéciale appelée Olikhnari où chaque pied de vigne est palissé et attaché à un piquet de bois distinct, ce qui rend inutile l’utilisation de métal ou de fil de fer dans le vignoble. Dans le passé, certaines variétés de raisin étaient même cultivées sur des troncs d’arbre. On en retrouve encore dans les montagnes de Meskhetie.

Menabde

Le Chkhaveri est un raisin rouge très célèbre en Gourie. Il est couramment utilisé pour produire un vin rosé naturel léger et frais, aux notes de baies d’été et d’épices subtiles. Il existe quelques caves autour d’Ozurgeti où l’on peut faire une dégustation de vin Chkhaveri mais je vous invite à visiter celle de Menabde qui fait aussi restaurant et hôtel.

Si vous le pouvez, essayez de manger ici car la nourriture est divine et le menu propose des spécialités gouriennes inhabituelles que vous ne trouverez nulle part ailleurs (comme la soupe aux châtaignes).

Assister à un spéctacle au centre folkllorique

Situé au centre de la ville, en face du théâtre dramatique, il s’agit de la branche occidentale d’un institut national visant à préserver les chants polyphoniques et les traditions musicales de la Géorgie.

Le centre organise régulièrement des spectacles de chant et de danse auxquels les visiteurs sont invités à assister. Consultez leur page Facebook pour connaître les événements et les annonces.

À l’extérieur du bâtiment se trouve un impressionnant bas-relief en pierre qui rappelle celui qui orne le bazar vert de Kutaisi.

Visiter l’église de Saint Georges d’Ekadia

Construite sur le site d’une ancienne église médiévale, elle surplombe la rivière Buzhuzhi, qui rassemble deux rivières plus petites traversant le centre de la ville. Des collines verdoyantes s’étendent dans toutes les directions, parsemées de toits rouges de maisons à un ou deux étages, avec de temps en temps un immeuble d’habitation monolithique de style socialiste qui se détache comme un pouce douloureux.

Depuis la plateforme vous avez un vue imprenable sur la ville.

Visiter le musée d’histoire d’Ozurgeti

L’un des plus grands trésors du musée est une collection d’objets provenant de l’ancienne ville en ruines de Vashnari, qui aurait été la capitale de Gourie au début de la période chrétienne. Celle-ci comprend des pierres avec des inscriptions grecques, des chapiteaux de colonnes avec des ornements anciens, un four et des tuyaux d’alimentation en eau.

Un autre objet fascinant fait partie de la collection du musée. Il s’agit d’une rapière de fabrication française qui aurait appartenu à la famille de Napoléon Bonaparte. La rapière porte une inscription en français et a été offerte au musée par le médecin local, Pavle Datunaishvili, dans les années 1950.

Le musée expose des objets archéologiques de la période néolithique et du début, du milieu et de la fin de l’âge de bronze, notamment des haches et des houes colchiennes, ainsi que des objets en or datant de la première antiquité.

musée histoire ozurgeti

Ce musée possède aussi une section particulièrement intéressante pour les numismates, avec des pièces remarquables telles que des tetris colchiens datant du VIe au IIIe siècle avant notre ère, des pièces d’or de l’époque d’Alexandre le Grand, des pièces géorgiennes du Moyen Âge et un trésor de pièces d’argent européennes du Moyen Âge. Au total, 414 pièces de monnaie anciennes sont exposées.

Enfin, le musée d’histoire d’Ozurgeti se distingue par son matériel ethnographique et documentaire unique, ses œuvres d’art et sa collection de livres imprimés anciens. Si l’histoire de la Géorgie vous fascine, le musée d’histoire d’Ozurgeti est l’un des meilleurs endroits pour assouvir votre curiosité intellectuelle.

Acheter des noisettes au marché d’Ozurgeti

Le bazar d’Ozurgeti est une vitrine vibrante de produits et une ruche d’activité. La Géorgie étant la principale région productrice de noisettes, d’énormes sacs de noisettes non transformées sont échangés dans les rangées de boutiques colorées situées à l’avant du marché.

À l’intérieur, un labyrinthe d’étals extérieurs et couverts vendent des légumes frais, des épices et des chapeaux de paysan en paille tressée, qui semblent faire partie intégrante de la garde-robe gourienne. Les visages étrangers sont peu nombreux, et il faut s’attendre à une attention soutenue de la part des marchands et à des échantillons de nourriture lorsque l’on se promène dans les allées.

Le marché est ouvert tous les jours de 8h à 18h environ.

marché Ozurgeti

Visiter le musée des beaux-arts

Le centre des beaux-arts d’Ozurgeti a ouvert ses portes en 1989 et abrite à la fois un musée d’art et une galerie de photographie. Aujourd’hui, le musée conserve des œuvres d’artistes géorgiens de différentes époques, ainsi que des œuvres folkloriques recherchées et collectées par les collaborateurs du musée dans toute la région de Gourie, notamment des objets tels que des œuvres en bois sculptées à la main, des broderies anciennes, des rideaux, des tapisseries, des œuvres graphiques fabriquées et des photographies.

Des expositions collectives et individuelles d’artistes modernes sont organisées chaque saison dans la galerie, ainsi que des expositions de nouveaux artistes, afin que les talents locaux puissent trouver un large public.

Traverser l’allée des platanes jusqu’au palais Gurieli

En plein centre d’Ozurgeti se trouvent l’allée des platanes. Ce jardin a été aménagé par un paysagiste écossais au XIXe siècle à la demande de Mamia III Gurieli, prince de Gourie.

Bien qu’il n’égale pas le jardin botanique de Zougdidi, le parc offre des allées bordées d’arbres matures, des places et quelques fontaines.

Quelques bâtiments remarquables se trouvent en bordure du jardin, notamment l’ancien cinéma d’Ozurgeti, construit dans les années 1930 dans le style soviétique typique, mais aujourd’hui désaffecté. À l’extrémité ouest du jardin se trouve le palais Gurieli, construit dans les années 1860 comme résidence dynastique. C’est le plus ancien bâtiment de la ville. Il est aujourd’hui utilisé par l’église orthodoxe.

Autour d’Ozurgeti

Se rendre au monastère de Shemokmedi

Comme toutes les régions de Géorgie, la Gourie compte de nombreux monastères et églises remarquables, chacun ayant une histoire intéressante. Si nous avons choisi de visiter le monastère de Shemokmedi, c’est en partie à cause de son emplacement : il est perché sur le flanc d’une montagne d’où l’on jouit d’une vue imprenable.

Pour atteindre le monastère, il faut parcourir une courte distance en montant. Une partie du chemin traverse un cimetière envahi par la végétation et offre une atmosphère très particulière.

Bien entendu, le Shemokmedi du XIIe siècle ne se résume pas à la vue qu’il offre. Lieu de sépulture de la dynastie des Gurieli, ce monastère était le plus « riche » de toute la Géorgie et abritait autrefois une bibliothèque contenant d’importants manuscrits, des reliques et d’autres trésors. Une grande partie de la collection est aujourd’hui conservée au Musée national géorgien de Tbilissi.

Le complexe comprend la basilique du XIIe siècle dédiée à Saint Spi et l’église de Zarzma spécialement construit par Vakhtang I Gurieli pour l’icône de la Sainte Transfiguration qui a été transférée ici depuis le monastère de Zarzma. Cette icône, qui date de 886, est la plus ancienne. Le clocher datant du XVIe siècle a été restauré en 1831.

Manger une truite à Achi et visiter l’église

restaurant Achi Ozurgeti

Achi est un minuscule village situé à 15 km au sud d’Ozurgeti, au bord d’une jolie rivière. Le restaurant Achi est une institution locale spécialisé dans la truite de rivière, pêchée et cuisinée à la commande.

Il ne s’agit pas de n’importe quelle truite : elle est farcie de pâte de Bazhe et garnie de citron. Les petits bungalows en bois perchés au-dessus de la rivière constituent le cadre idéal pour un déjeuner copieux.

Si vous vous rendez en voiture au restaurant Achi depuis Ozurgeti, prenez la direction de Likhauri et suivez les panneaux indiquant la direction d’Achi. En chemin, vous croiserez l’église d’Achi qui date du XIIIe siècle. Les sources écrites les plus anciennes datent du XVIe siècle. Les princes de Gourie prenaient particulièrement soin de l’église d’Achi.

Bakhmaro

Nichée sur les pentes de la chaîne Meskheti à 2 020 m d’altitude, Bakhmaro est une station de montagne située dans le district de Chokhatauri en Gourie. Depuis 1890, Bakhmaro attire les visiteurs grâce à ses diverses activités touristiques. Après la Seconde Guerre mondiale, la route depuis Nabeglavi a été prolongée, faisant de Bakhmaro une destination touristique de plus en plus populaire. Entouré de forêts de sapins et de pins, Bakhmaro offre un paysage paradisiaque de prairies alpines luxuriantes et de vues à couper le souffle. La station est célèbre pour ses jolis cottages disséminés dans les vallées verdoyantes. Se détachant sur la brume des montagnes, les cottages en bois uniques sont perchés sur pilotis pour éviter la neige hivernale qui atteint jusqu’à 8 m de haut.

Bakhmaro est également unique par son microclimat. L’air chaud de la mer Noire monte et se mélange à l’air frais des montagnes, ce qui est bénéfique pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires. La consommation de l’eau de source des montagnes environnantes de Bakhmaro contribue également au bien-être général du corps.

Bakhmaro

Randonnée vers le couché de soleil

Bakhmaro propose une gamme de sentiers non balisés pour la randonnée estivale et l’équitation dans les montagnes du Petit Caucase. Plusieurs sentiers de montagne partant de Bakhmaro mènent à d’autres villages gouriens, notamment Vakijvari, Mtispiri et Gomismta. Un autre chemin menant au Zotikeli traverse les magnifiques gorges de la rivière Bakhvistskali. Plusieurs points de vue depuis les montagnes couvertes de forêts de Bakhmaro offrent des panoramas à couper le souffle sur le soleil. Gadrekili ou « Sunset Hill » est située à l’est de Bakhmaro, à 2 250 m d’altitude. Par beau temps, il est possible d’admirer le coucher de soleil sur la mer Noire depuis ce sommet.

Les visiteurs de Bakhmaro peuvent également se joindre à la tradition locale consistant à ramasser du bois de chauffage, à allumer des feux de joie et à s’asseoir autour du feu de camp tout en racontant des histoires, en chantant et en jouant à des jeux.

La station de ski de Bakhmaro

Bien que populaire comme destination estivale, Bakhmaro est restée pendant des décennies en grande partie inhabitée en hiver. Mais tout cela a changé au début du XXIe siècle, lorsque de petits groupes de passionnés de ski ont commencé à venir sur les pentes enneigées des montagnes du Petit Caucase. Les premiers skieurs ont été attirés par ses collines de neige poudreuse non pavées qui distinguent Bakhmaro des stations de ski géorgiennes les plus « gérées ». Le superbe terrain alliant de larges pentes herbeuses et une forêt d’épicéas et de hêtres a permis un ski de qualité tout au long de la saison.

De plus, l’infrastructure touristique plutôt modeste a également rendu Bakhmaro attrayant pour de nombreux skieurs pionniers. Constatant l’intérêt porté à Bakhmaro en tant que destination de ski, le gouvernement géorgien a récemment élaboré des plans visant à transformer le village rural de montagne en une station d’hiver moderne. Cela fera de Bakhmaro une station balnéaire ouverte toute l’année. Il est notamment prévu de construire un système de remontées mécaniques, de nouvelles pistes de ski, des installations d’héliski et d’installer des plates-formes offrant des vues panoramiques.

Gomismta

Gomismta est une station d’été montagneuse de Gourie, où le climat de la mer et de la montagne se confondent et ont un effet curatif naturel. Elle se trouve entre 2100 et 2755 mètres au dessus du niveau de la mer.

La station est entourée de forêts d’épicéas et de sapins argentés. Elle est riche en eau minérale. La saison touristique ne dure que trois mois, car malheureusement, il n’y a pas d’infrastructure dans la station (pas d’électricité ni d’eau courante). Les habitants s’approvisionnent aux sources de la montagne voisine. C’est la raison principale pour laquelle il n’y a pas de toilettes dans les chalets. À Gomismta, il y a des chalets en bois typiques et populaires que l’on peut louer, car il n’y a pas d’hôtel, de magasin, de pharmacie, de parc pour enfants, de café ou d’autres lieux de divertissement. Comme en Touchétie, si vous décidez de passer vos vacances ici, vous devez tout emporter avec vous, car cette montagne paisible est bien trop éloignée de la civilisation. Ici, vous pouvez vous reposer dans l’air frais et le paradis de la paix.

Gomismta est également un village d’été, où les habitants de l’Adjarie rassemblent leur bétail pour les pâturages d’été. A ce moment, ils produisent un célèbre fromage, le Kaimaghi. Il s’agit plus d’une crème « séparée » du lait. Très savoureuse, elle se mange sans fin.

Au mois d’août a lieu la fête de « Gomismtoba ». Les gens participent à des compétitions sportives et, surtout, à une course de chevaux sur courte distance.

Gomismta est connu comme le royaume des nuages et du brouillard, causés par le climat humide. Les touristes visitent généralement ce lieu pour cette raison. Marcher au sommet de la montagne pour avoir une vue impressionante sur la mere de nuage est un activité classique dans le coin.

Gomismta

Pour les plus courageux, le lac Chinchao, à 2500 mètres d’altitute est une autre excursion à ne pas manquer. Un chemin de terre mène au lac, mais seuls les véhicules 4X4 peuvent s’y rendre.

La route menant à Gomismta n’est pas asphaltée, mais tous les types de transport peuvent s’y rendre.

Avez-vous déjà visiter la Gourie ? Partagez vos impressions dans les commentaires ci-dessous.

5/5 - (2 votes)

Pour continuer la lecture

Visitez la Géorgie

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici