Fêter la pâques orthodoxe en Géorgie

Écrit par Sébastien

DécouvrirArt & TraditionsFêter la pâques orthodoxe en Géorgie

Si vous avez la chance d’être en Géorgie pour Pâques, vous ne verrez pas le célèbre lapin ni ne partirez à la chasse aux œufs, mais la fête de Pâques géorgienne est unique par ses traditions. Alors que les jours précédant Pâques sont marqués par des processions solennelles et des liturgies. Le jour de Pâques est un jour férié en Géorgie qui célèbre la résurrection de Jésus.

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Dates de la pâques orthodoxe

Voici les dates de la pâques orthodoxe de 2023 à 2028. Il s’agit d’une fête qui peut avoir lieu n’importe où entre le 4 avril et le 8 mai. La date exacte du dimanche de Pâques est déterminée par l’équinoxe de printemps.

AnnéeJourDate
2023dimanche16 avril
2024dimanche5 mai
2025dimanche20 avril
2026dimanche12 avril
2027dimanche2 mai
2028dimanche16 avril

Dimanche des Rameaux (Bzoba)

Les préparatifs de Pâques commencent une semaine plus tôt (une semaine appelée « semaine sainte ») et débutent par le dimanche des Rameaux comme chez les catholiques. Les Géorgiens utilisent des branches de buis (bza) comme symbole pour décorer leurs maisons. Ce changement est dû au manque de palmiers locaux. Le dimanche des Rameaux est donc connu sous le nom de Bzoba ou « jour du buis ». Il commémore l’entrée du Christ à Jérusalem.

D’ailleurs, vous pouvez trouver du buis facilement devant les églises et sur les marchés dans tout le pays.

Jeudi Saint (Chiakokonoba)

Le Jeudi saint s’accompagne d’un certain nombre de rituels dont le pédiluve, ou lavement des pieds. Comme Jésus l’a fait avec les douze disciples lors de la dernière Cène, le Patriarche de l’Église orthodoxe de Géorgie, s’agenouille devant douze évêques et leur lave les pieds.

Si vous souhaitez assister à ce rituel de Pâques, vous pouvez vous rendre à la cathédrale de la Sainte-Trinité de Sameba, à Tbilissi. Arrivez tot car il y a beaucoup de monde. Il a lieu peu après la messe du matin.

Le Chiakokonoba est une autre tradition qui implique la construction d’un feu de joie, sur lequel les gens sautent et autour duquel ils dansent. Cette cérémonie est censée purifier le corps et éloigner les mauvais esprits.

Vendredi rouge (Tsiteli Paraskevi)

Les jours de la semaine sainte sont consacrés à la préparation de la nourriture pour Pâques dans les foyers géorgiens : la cuisson du pain sucré Paska et la teinture des œufs, se font définitivement le Vendredi saint, le jour où le Christ est mort.

La Paska est un pain délicieux, sucré et festif, riche en beurre et en œufs, qui n’est cuit que pour Pâques. Bien que les Paskas soient largement disponibles partout de nos jours, une Paska faite à la maison a un goût complètement différent et un attrait qui lui est propre. Le processus de fabrication est assez laborieux, mais il contribue grandement à l’ambiance festive. Le résultat en vaut vraiment la peine.

Contrairement à de nombreux autres pays où les œufs sont devenus des produits chocolatés commercialisés, les œufs de Pâques en Géorgie sont de vrais œufs et ils sont d’un rouge écarlate. De nombreux foyers géorgiens utilisent des racines de garance et des pelures d’oignon pour teindre les œufs en rouge foncé le vendredi saint avant le coucher du soleil. Symbolisant la résurrection du Christ et la vie éternelle, les Géorgiens cassent les œufs les plus solides le matin du dimanche de Pâques. Le membre de la famille qui a cassé le moins d’œufs gagne.

Fêter la pâques orthodoxe

Le blé est un autre symbole de Pâques en Géorgie, que l’on retrouve souvent pour décorer la table de Pâques.

Les habitants mouillent des tampons de coton dans de l’eau et les placent sur une assiette ; ils saupoudrent une poignée de blé sur l’assiette et attendent que l’herbe pousse. Cela se fait dès le début de la semaine sainte. Les chrétiens croient que l’herbe verte, appelée Jejili en Géorgie, symbolise la vie nouvelle et le renouveau.

Le vendredi après-midi, les églises organisent un service spécial en commémoration de la déposition du corps du Seigneur Jésus-Christ de la croix. Par respect pour la crucifixion, la plupart des gens s’abstiennent de boire de l’alcool ce jour.

Le réveillon de Pâques

Le samedi soir précédant le dimanche de Pâques est l’un des services religieux (Litonioba) les plus importants, qui célèbre l’apparition du feu sacré à Jérusalem. La célébration proprement dite de Pâques commence cette nuit-là, lorsque les chrétiens se rendent à un service religieux nocturne. Les gens apportent à l’église des paniers avec des bougies allumées, qui sont remplis de Paska, d’œufs rouges et d’autres aliments. Au cours de la messe, les paniers de Pâques sont bénis par le prêtre et emportés par les familles pour être mangés le lendemain matin.

Les familles géorgiennes assistent à l’office en personne ou restent à la maison pour regarder la cérémonie du feu sacré retransmise en direct à la télévision.

pâques

Dimanche de Pâques

Le matin du dimanche de Pâques, la tradition veut que l’on se salue en disant « Le Christ est ressuscité » avant même de dire bonjour. Si quelqu’un vous dit cela, vous devez répondre « En effet, il est ressuscité » avant de poursuivre la conversation.

Une autre tradition veut qu’on organise une bataille d’œuf rouge entre les membres de la famille. Chaque personne doit casser l’œuf de l’autre tout en gardant le sien intact. Celui qui aura les œufs les plus solides gagne.

Enfin, toute la famille se met à table pour un énorme festin appelé supra en géorgien.

Lundi de Pâques

La tradition de Pâques la plus inhabituelle a peut-être lieu le lundi de Pâques, lorsque les Géorgiens se rendent souvent sur les tombes de leurs proches, ce qui a une signification importante pour de nombreuses familles.

Pendant le règne communiste, de nombreuses églises ont été détruites et la religion a été fortement découragée. C’est pourquoi de nombreux Géorgiens se rendaient dans les cimetières pour prier, une tradition qui a survécu au communisme et qui fait désormais partie des célébrations de Pâques.

Une fois arrivé sur une tombe, la tradition veut que l’on allume une bougie et que l’on fasse rouler l’un des œufs rouges sur la tombe en déclarant : « Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Ce rituel est répété trois fois avant qu’un « supra » ne soit installé sur la tombe et que de nombreux toasts ne soient portés en l’honneur du défunt.

Une fois les célébrations terminées, du vin est versé sur la tombe, une coutume appelée « renverser un gobelet ». Bien que les étrangers soient souvent stupéfaits par un tel geste, les Géorgiens pensent que cela signifie qu’ils ne seront pas seuls après leur mort, car leurs proches les accompagneront à leur lieu de repos.

Et vous, seriez-vous capable de peindre les œufs et participer aux traditions ? Si oui dites le moi en commentaire ci-dessous.

5/5 - (2 votes)

Pour continuer la lecture

Visitez la Géorgie

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici