Chakhokhbili | Poulet aux herbes

Écrit par Sébastien

DécouvrirGastronomieChakhokhbili | Poulet aux herbes

Le Chakhokhbili (en géorgien : ჩახოხბილი) est un ragoût de poulet géorgien légèrement épicé, dans une sauce tomate riche et épaisse, avec beaucoup d’oignons et de coriandre. Il est facile à préparer et sera sur la table en moins d’une heure, du début à la fin. Servez-le avec du pain pour absorber toute la délicieuse sauce.

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Remarque : cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie que je peux percevoir une commission si vous effectuez un achat en cliquant sur un lien (sans frais supplémentaires pour vous).

Qu’est-ce que le Chakhokhbili ?

Le chakhokhbili est un plat historique de Tbilissi qui n’était préparé qu’avec du faisan (Khokhobi – ხოხობი) à l’époque. En effet, cet animal, tombé dans les sources d’eau chaude lors d’une chasse, a donné l’idée au roi Vakhtang Gorgasali de fonder la ville à cet endroit. Aujourd’hui, le Chakhokhbili est généralement préparé avec du poulet. Il existe une règle particulière pour la préparation de ce plat, qui a été codifiée par des chefs renommés. En particulier, la viande pour le Chakhokhbili doit être coupée avec un couteau bien aiguisé, très soigneusement, de manière à ce que chaque morceau soit recouvert de peau, afin de conserver le jus et la graisse. La peau sert donc de récipient, conservant l’humidité, le goût et la structure.

Selon la recette traditionnelle du Chakhokhbili, il ne faut pas ajouter la moindre goutte d’eau ou de graisse. En effet, la viande est préparée de telle sorte qu’elle peut être rôtie dans son propre jus et sa propre graisse à feu doux, puis remplie de jus de légumes et enfin plongée dans du jus de tomate. Il est donc recommandé que le poulet utilisé pour le Chakhokhbili soit très gras.

Par ailleurs, le chakhokhbili était historiquement préparé avec une sauce à la grenade (appelée narsharab), plutôt qu’avec des tomates qui n’ont commencé à apparaître dans la cuisine géorgienne qu’à partir du XIXe siècle.

Au fil du temps, la recette du Chakhokhbili a presque entièrement changé, avec l’ajout d’assaisonnements tels que le basilic, la sarriette, les poivrons rouges et le vin. Ce qui n’a pas changé, ce sont les ingrédients principaux : viande, tomates, oignons, ail, coriandre et poivre, ainsi que la méthode de préparation. C’est ce qui permet à ce plat de nous offrir un mélange stable de saveurs géorgiennes traditionnelles.

Quelques conseils pour réussir un bon Chakhokhbili

  1. Je recommande d’utiliser des cuisses et des hauts de cuisse dans ce plat plutôt que des poitrines de poulet.
  2. Ne lésinez pas sur les herbes. Il faut des herbes, BEAUCOUP d’herbes.
  3. N’abusez pas de l’eau, autrement, vous obtiendrez une soupe et non un ragoût. Ajoutez plus de tomates si besoin mais pas de pâte de tomate qui est trop sèche.

Recette du Chakhokhbili

Ingrédients pour 3 belles portions

500g de poulet

2 beaux oignons

3 grosses tomates

1 petit poivron rouge

50g de coriandre fraîche

50g d’aneth fraîche

50g de basilic pourpre

50g de persil

2 gousses d’ail (jeune si possible)

1 feuille de laurier

5 ml de vin blanc

30g de beurre

Sel et poivre

Chakhokhbili

Sur la photo, ci-contre, j’ai utilisé 6 pilons de poulet car je n’avais que ça sous la main. Préférez le haut de la jambe ou la jambe entière.

Si vos herbes sont fraîches et de grandes qualités, aucune épice n’est nécessaire. Autrement, vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de Khmeli Suneli ou d’Adjika.

Préparation de la viande et des oignons

Dans une grande casserole, commencez par dorer vos morceaux de poulet dans du beurre. Comme d’habitude, j’utilise du beurre, car avec, c’est toujours meilleur !

Essayez de faire en sorte que la peau du poulet ne s’accroche pas à votre casserole, autrement, elle va se déchirer. Pour cela, il est préférable de garder un feu moyen et de remuer la préparation souvent tout au long de la cuisson.

Une fois que le poulet devient légèrement marron, ajoutez la feuille de laurier et les oignons finement coupés pour les blanchir quelques minutes. L’ensemble doit être homogène et ne doit pas brûler.

Versez le vin et laissez mijoter 3 minutes avant d’ajouter le poivron et l’ail finement hachés. Continuez à mijoter le tout 3 minutes.

blank

Ajout des tomates et des herbes

Votre base pour le Chakhokhbili est prête, vous pouvez maintenant ajouter les tomates fraîches coupées en dés.

Toujours pareil, laissez mijoter 3 minutes. Ici, le but est que les morceaux de tomates restent entiers et si possible, consistants. Ils ne doivent pas se transformer en purée.

Ajoutez les herbes finement hachées. Je les coupe aux ciseaux, c’est facile et rapide. Laissez mijoter 5 minutes, mais pas plus. Les herbes doivent garder une certaine consistance.

Assaisonnez votre Chakhokhbili de sel et de poivre selon votre goût et c’est prêt !

Chakhokhbili

La vidéo ci-dessous vous montre comment une géorgienne prépare le Chakhokhbili. La recette est très proche de la mienne.

Avez-vous goûté à ce plat géorgien ? Partagez vos impressions dans les commentaires ci-dessous.

5/5 - (35 votes)

Pour continuer la lecture

Visitez la Géorgie

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici